Les outils web qui ont marqué les étudiants en 2016

Le webdocumentaire comme support de communication par Marine Ziss

Les webdocumentaires permettent, un peu comme un site web, de réunir tous les supports médias (écrit, photo, vidéo et audio) pour parler d’un sujet.

Ce webdocumentaire a été réalisé par Médecins du Monde, avec l’aide de ses équipes, en 2013. Il est consacré aux  migrants. Il est plutôt dynamique. Sa mise en page facilite la compréhension, permet de se plonger dans le sujet et surtout de visiter le documentaire à sa guise grâce aux facilités de navigation entre les thèmes.

Dans chaque thème (Turquie, Algérie, Mali), on s’immisce dans le quotidien des migrants grâce aux reportages, aux photos et aux articles écrits.

Il aurait pu être intéressant de garder les mêmes sujets d’articles pour chaque thèmes afin de pouvoir les comparer. Les reportages sont également peut être un peu longs (12 minutes environ), certains internautes ne les visionnent alors peut être pas dans leur globalité. Plusieurs petites vidéos seraient plus pertinentes. Enfin, l’idée du diaporama photo est bien sauf qu’elle est sous forme de vidéo donc il faut attendre, on ne peut pas changer de photo facilement. Et surtout on ne peut pas les voir dans leur ensemble en miniature.

 

L’art de l’Instagram avec Raphael Mantesso par Morgane Bst

Raphael Mantesso est un artiste brésilien, trentenaire, qui décide de mettre en scène son bull terrier, Jimmy Choo, après une rupture. Il imagine et dessine des situations sur un fond blanc, puis positionne son chien pour réaliser une photographie mêlant réalité et fiction.

Ce type de projet constitue une nouveauté dans la narration classique que l’on connait car il a été pensé uniquement pour instagram et ne pourrait fonctionner sur un autre réseau. L’image a une importance primordiale par rapport au texte, utilisé uniquement pour une courte légende. Cette démarche correspond bien à l’utilisation d’instagram qui est moins un média d’information que de divertissement.

Le compte de Raphael Mantesso est d’abord alimenté par une douzaine de clichés jusqu’à qu’il soit repéré et cité dans de nombreux journaux internationaux comme dans le Daily Mail ou le Huffington Post et comptabilise plus de 600 000 abonnés. Après un des premières publications en 2014, il publie un recueil de ses photos en septembre 2015 en jouant toujours sur l’origine de cette activité favorisant l’empathie de la part du public : « my wife left me with nothing but a dog, so I started this fun photo series ».

En dehors de l’aspect très humoristique de ses photos, Raphaël Mantesso contribue, avec ses séries, à réhabiliter un chien victime de préjugés ainsi que de sa tête quelque peu « féroce » en nous le rendant humain et surtout, tellement chou…

Compte instagram de Rafael Mantesso : https://www.instagram.com/rafaelmantesso/

 

La compagne de publicité de Burger King par Marine Pereira

Pour faire la promotion de l’ouverture de leurs restaurants, Burger King a imprimé certains Tweets sur des bâches géantes, accompagnés d’une réponse humoristique des community managers.

Cette campagne de publicité est originale, elle est peu onéreuse ; mis à part l’impression des bâches, il n’y a pas eu besoin de graphistes, ni d’acteurs, de photographe, etc. Elle est donc simple sur la forme, mais percutante.

Elle implique les internautes (ici, les twittos) au projet d’ouverture des restaurants en les affichant de manière non anonyme sur les devantures des Burger King. Cela incite les gens à s’abonner aux réseaux sociaux de la marque, mais surtout à Tweeter pour tenter de voir son tweet imprimer, et acquérir de nouveaux followers.

La cible de ces fast foods est majoritairement jeune, donc le réseau social utilisé est adapté.

La notoriété se fait plus rapidement via les réseaux sociaux que par le bouche à oreille. Cette campagne combine les deux, donc pour moi elle est pertinente.

 

La communication par les réseaux sociaux par Jonathan Nouvellon

Pour l’été 2016, afin de susciter à nouveau l’intérêt des visiteurs et attirer une population déjà conquise, Disneyland Paris a lancé sa nouvelle campagne en jouant la carte de la nouveauté avec son événement de la Fête Givrée qui surfait sur le succès du long-métrage La Reine des neiges.

Le parc a décidé d’organiser une conférence de presse en conviant un certain nombre de blogueurs, afin de leur présenter en avant-première le programme et les installations et, de les convaincre d’en faire la promotion auprès de leurs lecteurs. Les influenceurs ont pu bénéficier d’avantages (nuits offertes à l’hôtel, coupe-file, etc.) afin de profiter au mieux de la magie de La Reine des neiges. Des privilèges calculés pour leur permettre de vivre la meilleure expérience possible et de transmettre le meilleur retour possible.

 

Monopoly cherche à prévenir les disputes familiales à Noël par Gwenaëlle Zamorano

Ah les vacances de Noël… Ces moments magiques où on retrouve toute la famille, où on mange beaucoup trop de chocolats et où on finit l’interminable repas par de longues parties de jeux de société. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu’à ce que vous surpreniez votre petit cousin à tricher. C’est à ce moment que l’ambiance commence à s’envenimer.

Pour éviter cette situation, Hasbro a mis en place, au Royaume-Uni, une hotline pour résoudre les disputes familiales liées aux parties de Monopoly pendant la période de Noël. C’est suite à une récente étude réalisée par l’éditeur de jeux de société Hasbro que cette opération de communication originale a vu le jour. – L’étude dévoilait – que 51% des parties de Monopoly se terminent de manière conflictuelle.

Craig Wilkins, directeur marketing d’Hasbro au Royaume-Uni et  en Irlande a annoncé que la  ligne serait ouverte sur deux jours, du 24 au 26 Décembre. Au bout du fil, des experts connaissant parfaitement les règles officielles pourront régler instantanément tous les différends.

Les appels vers la hotline n’étaient pas surtaxés. Malheureusement, seul le Royaume Uni a eu accès à ce service pour le moins original.

 

Louise Delage, la mystérieuse star d’Instagram qui n’a jamais existé par Nathan Boumadjer

Le 1er août, le compte Instagram de Louise Delage, 25 ans, est créé. Celui-ci plait immédiatement aux membres, prônant des images de vacances idylliques où la jeune fille semble bien s’amuser. Le compte fonctionne, puisqu’il est rapidement suivi par de nombreux internautes.

Sauf qu’un détail ne trompe pas. Le 9 septembre dernier, les internautes soulignent l’abondance de l’alcool dans les photos de Louise, puisqu’une référence (une bouteille de champagne, de vin, un verre, etc.) est toujours présente sur chacun des clichés. Que ce soit pendant le travail ou pendant ses « vacances », Louise porte toujours un verre à la main. Depuis cette date, plus aucune photo n’est postée, jusqu’au mercredi 21 septembre. Une vidéo mise en ligne sur le compte montre la supercherie. Tout n’était qu’une campagne de prévention sur l’alcool, afin de déceler une potentielle addiction dans nos proches.

Finalement, la série de clichés a été commande par l’association Addict’aid, qui lutte contre tous types d’addictions. Il a été révélé que même au sein de l’entreprise, seuls quelques membres seulement était au courant de l’existence du projet. L’idée était de faire réfléchir sur la rapidité d’une addiction, de faire attention à nos proches, ainsi que de dénoncer les campagnes de marque d’alcool (séduisant, pour certaines, les jeunes femmes).

 

Narration web et presse locale par Lucas Gries

L’exemple du « Berliner Morgenpost » Sur son site internet le « Berliner Morgenpost », un quotidien régional en Allemagne, raconte des histoires grâce aux données : il compare les loyers dans les différents quartiers de Berlin, la pollution sonore, l’évolution des quartiers depuis la fin de la guère mondiale en 1945. Autres sujets : la rapidités des transports en commun, la situation des réfugies syriens à Berlin etc. Les lecteurs ont la possibilité de naviguer à travers des cartes interactives et de visualiser les données qui les intéressent particulièrement. C’est en cliquant sur des points marquants que des reportages multimédias (reportages sonores, photos etc.) apparaissent. Les lecteurs peuvent même participer à l’enquête, envoyer des photos etc. afin d’enrichir la base de données. Le « Berliner Morgenpost » montre ainsi qu’il est possible de traiter des sujets d’actualité qui concernent la population locale de manière originale et interactive.

 

Exemple sur la publicité Sixt d’une référence politique par Léa Goffinet

La marque de location de voiture Sixt a surfé sur le buzz créé par Jean-François Copé lors d’une interview radio à Europe 1 le 24 octobre 2016.

A cette occasion l’homme politique à voulu parler du prix de la vie quotidienne en prenant l’exemple du prix du pain au chocolat en disant qu’il coutait seulement 10centimes d’euros, ce qui a évidemment fait sursauter les français. Beaucoup d’utilisateurs et de marque ont alors tweeté suite à cette déclaration.

La marque n’a pas déroger à la règle et réalisant une des meilleure réponse « Cher M. Copé, louez votre BMW série 1 à partir de « 290 » chocolatines par jour »

En utilisant un ton humoristique, la marque profite de l’actualité pour réaliser une pub marquante, d’un part par le fait d’être en lien avec l’actualité politique, mais aussi en lien avec le personnage. En effet, ce n’est pas une voiture quelconque qui est présentée mais une BMW, marque souvent représentée comme luxueuse et donc pas forcément abordable.

L’utilisation des # n’est pas laissé à la légère avec la reprise du #calculecommecoppé qui a été utilisé par la tweetosphère à ce moment là. De plus ils ont utilisé 3 hashtags différents pour que cela soit plus visible et partagé, et vraiment pour toucher une large cible avec des mots-clefs qui ne font par réellement référence à leur type de produit.

Enfin la rapidité de réaction a surpris tout le monde, le post a été émis le jour même.

 

L’utilisation de Facebook via Chupa Chups par Justine Pouillot

La société de confiserie Chupa Chups communique régulièrement sur Facebook, environ tous les cinq jours.

C’est grâce à des visuels qu’elle communique le plus sur ce réseau social, visuels en lien avec des sujets d’actualité bien évidemment.

Tous ces visuels sont illustrés grâce au produit vendu par cette société: des sucettes.

Entre montages photos, diagrammes et parfois vidéos, cette communication est attractive de part sa vivacité au niveau graphique, mais aussi au niveau de sa pertinence, compte tenu de l’actualité.

La dernière publication datant d’hier (2 janvier 2017), met en illustration un graphique ayant pour sujet la rentrée des vacances, sujet abordé en abondance sur les réseaux sociaux en cette période. Il s’agit donc d’un diagramme « camembert » sous forme de sucette, intitulé « A la rentrée ton premier réflexe c’est ? ». Trois idées sont proposées: « souhaiter la bonne année aux potes », « débriefer ses cadeaux », ou « compter les jours qu’il reste avant les prochaines vacances ». Bien entendu puisque la cible principale de cette communication sont les jeunes, la réponse choisie à environ 80% est la dernière.

Justement, il est important de parler du public visé par cette communication publicitaire, car nous pouvons voir qu’elle est bien orientée vers un public jeune, présent sur les réseaux sociaux, et suivant l’actualité, comme par exemple les sorties culturelles (cinéma, littérature etc).

C’est ici que nous pouvons observer une limite. Si la cible de cette communication est un public jeune, et si nous prenons en compte le fait que facebook est un réseau social orienté vers un public plus âgé, est-ce que la communication de Chupa Chups est assez pertinente et efficace?

 

Le storytelling de Coca Cola : la bonne humeur incarnée par Mélanie Guillaume

 « Coca Cola fabrique du bonheur », c’est le message que souhaite faire passer la marque à travers son storytelling, sur ses différents réseaux. Son compte instagram en est un exemple, prônant l’optimisme et le partage aux travers de photos et de vidéos pleines de bonne humeur : moments de convivialité entre amis, en famille, qui collent le plus souvent à l’actualité ou à la période de l’année (Noël, été, vacances etc.). Toutes les photos ou les vidéos mettent en scène des personnes jeunes et souriantes et des bouteilles de coca cola des différentes gammes vendues par la marque. Les images sont à chaque fois soignées, pour donner envie aux internautes de consommer.
Son compte twitter a également pris le parti de se positionner sur ce storytelling, avec l’utilissation de Hashtag spéciaux tels que #ShareaCoke qui met une fois encore en avant la notion de partage autour de la boisson.
L’avantage principal de l’utilisation du storytelling sur les réseaux sociaux est d’emmener les internautes dans un univers sans qu’ils s’en rendent compte. Ils adoptent alors la vision de la marque.
Cependant, la marque Coca Cola n’utilise pas de procédés vraiment innovant pour son storytelling. Hormis les hashtag, il n’y a pas vraiment de fil conducteur autre que le message en lui même à savoir « coca cola = bonne humeur ».

Exemple d’un article web sur 20 minutes par Mounir Aissa

Le titre est incitateur sur Twitter, court et accompagné d’une photo ainsi qu’un lien vers l’article détaillé sur le site 20minutes. L’article détaillé est donc sur le site principale, divisé en 3 grands paragraphes qui détaillent et expliquent l’objet. De plus, on retrouve des liens SEO, qui renvoient encore vers d’autres sujets, ou d’autres articles sur un sujet, un mot ou un chiffre de l’article. 

Il n’y a pas les contrainte de longueur et l’article online apparait généralement avant le papier. L’article est modifiable au fur et à mesure de la récolte d’infos « mise à jour à 19h… ». On peut également commenter et partager l’article en ligne et parler avec la communauté du site. Enfin à la fin de l’article on retrouve d’autres articles similaires. 

Exemple de communication décalée avec Innoncent par Lucie Rawinski

Innocent France opte pour une communication décalée sur ses réseaux sociaux, tournée sur l’humour et la proximité avec les abonnés. La marque communique énormément à base de blagues, de jeux de mots (Jus-yeux Noël) … Ils ont lancé sur Facebook et Twitter le hashtag #PetiteBlagueDuVendredi, avec une blague chaque vendredi (exemple : « La banquière vient d’être maman, elle l’annonce à ses amis : « C’est un petit glaçon »). Les blagues n’ont donc pas forcément de rapport avec la marque en elle-même, ce qui peut peut-être ne pas plaire à ceux qui s’abonnent aux réseaux sociaux uniquement dans le but d’avoir des informations sur la marque.

Sur Twitter, la marque réagit en fonction de l’actualité, en utilisant les hashtags populaires qui sont en TT. Cela leur permet d’avoir plus de visibilité (exemple : #SiLePèreNoëlAvaitTwitter, #AskMissFrance, #RésolutionPasTenueEn2016).

Sur Instagram, Innocent met en scène les bouteilles de jus de fruits en leur faisant porter des bonnets (Pokémon, Minions) pour les rendre plus vivantes : la marque leur invente une histoire pour les humaniser. Elle les met également en scène dans la vie quotidienne : « Attention passage fruité » : avec des bouteilles de jus de fruits sur un passage piéton, En vacances à la plage, avec les bouteilles sur des serviettes de plage…

Cette communication décalée plaît énormément sur les réseaux sociaux, mais je pense qu’elle peut écarter une certaine partie de la population qui peut la trouver trop familière. La marque utilise notamment le tutoiement pour répondre aux abonnés (sur Twitter par exemple), ce qui peut ne pas plaire à tous.

Twitter : twitter.com/innocent_france

Instagram : instagram.com/innocentfrance

Facebook : facebook.com/innocentfrance

 

Une communication intergénérationnelle déjantée chez Danette par Ophélie Marmont

Leader sur le marché français en terme de dessert, Danette adopte une communication participative avec sa communauté. Une communauté qui ne compte pas moins de 1,6 millions d’abonnés sur sa page Facebook.

La marque s’est toujours adaptée aux évolutions du monde extérieur et propose aux consommateurs d’entamer la conversation sur le web et de la poursuivre dans le réel via des opérations terrain et des rencontres, tels que des rencontres avec la création des boutiques éphémères par exemple ou des évènements Danette.

Le web est complémentaire dans la stratégie de Danette qui interroge depuis 2006 ses consommateurs à travers une communication participative permettant à la communauté Danette de faire partie des projets concernant par exemple les nouveaux parfums à lancer, avec la campagne « La Danette des Français ».

Le contenu est coloré, et familier, afin que chacun d’entre nous puisse se reconnaître dans les publications, aussi bien enfant que parent. Le dessert est proposé à n’importe quelle type de clientèle pour autant qu’il aime les crèmes desserts.

La page Facebook de Danette est un univers coloré, où le graphisme est le maitre mot. Une activité quasiment quotidienne sur la page, avec des animations vidéos, des photos des produits mis en situation. Un univers qui suit l’actualité, tout en mettant toujours en situation le monde de Danette.

Récemment, Danette a rejoins la communauté Snapchat, en lançant son premier filtre avec la sortie du film « Brice de Nice 3 », en lançant le défi aux utilisateurs de poster leur Snap avec ce filtre « J’t’ai cassé ».

Marine Landré, la community manager du groupe, est d’ailleurs très active au sein de ces réseaux sociaux, car elle répond à chacun des commentaires postés par les utilisateurs sur la page Facebook, ce qui renforce ce côté de proximité avec sa communauté.

Concernant l’actualité Danette, avec les fêtes de fin d’année, on retrouve par exemple un combo des phrases les plus utilisées à l’approche des coups de minuit des phrases telles que « T’as du réseau? » ou encore « Non moi j’ai 23h59, c’est pas l’heure ».  

Facebook : Danette France (compte officiel)

Twitter ; Danette France

Pas de compte Instagram

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :